Vendredi, 13 h, une animation étrange a pris place autour du Puits Ferré. Des écoliers ont tourné, tandis que d’autres interpellent leurs camarades. « Action ! », clame Yannick Moisson, le professeur.

À deux pas, Pierre-Laurent Constantin, responsable du service valorisation du patrimoine de la ville, filme la scène.

Cette classe de l’école élémentaire du Talhouët s’est inscrite au concours citoyen-reporter organisé par le Clemi Bretagne (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information).

 

hennebont-les-eleves-du-talhouet-passent-devant-la-camera

Yannick Moisson, leur professeur, dirige la scène. | Ouest-France

 

Création d’un docufiction

Le but, pour ces écoliers, est de créer un reportage vidéo de trois minutes. Le thème choisi : « Hennebont pendant la seconde guerre mondiale ». Il doit être élaboré par un travail de recherche au niveau des archives et du patrimoine de la Ville, avec des témoignages et une mise en scène.

Des objectifs pédagogiques nombreux

« L’intérêt, souligne l’enseignant, réside aussi dans l’apprentissage d’un regard critique sur les films documentaires ou d’informations, en repérant les risques de transformation de la réalité, selon le montage des images. »

 

Après le tournage, le petit groupe s’est posté en haut de la tour Broerech pour la deuxième séquence, sur le lieu précis d’où a dû être prise la photo historique.

 

 

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/hennebont-56700/hennebont-les-eleves-du-talhouet-passent-devant-la-camera-5682025